Révolutionner la Santé de la Reproduction : Vers des Solutions Durables et Innovantes

Révolutionner la Santé de la Reproduction : Vers des Solutions Durables et Innovantes

Vendredi 19 mai 2023, l’Association des Blogueurs du Bénin a orchestré un Facebook Live dynamique et interactif. Le thème discuté était : « Est-il pertinent de continuer à aborder la santé de la reproduction et la planification familiale de la même façon ? ». Deux invités de marque ont enrichi le débat. Il s’agit de  Béniel AGOSSOU qui est médecin et expert en santé et droits sexuels et reproductifs (DSSR). Avec lui, Mariette MONTCHO, figure de proue en matière de genre, inclusion sociale et DSSR. La conversation a permis d’évaluer les approches actuelles, de mettre en lumière les défis persistants. Ce fut aussi l’occasion de formuler des propositions pour de nouvelles voies d’action.

La réceptivité de la cible en deux bords

La conversation a débuté avec une évaluation des méthodologies actuelles en matière de santé reproductive et planification familiale. Il a été mis en lumière que la population se répartit en deux groupes distincts. Il y a les réceptifs d’un côté et les réticents de l’autre. Mariette MONTCHO a qualifié l’attitude du deuxième groupe comme une « erreur de perception ».

Elle a insisté sur le fait que « la planification familiale n’est pas une limitation des naissances, mais plutôt une gestion de la fécondité ». Béniel AGOSSOU a renforcé ce point de vue en soulignant que « la planification familiale sauve des vies et contribue à réduire les interruptions volontaires de grossesse ».

Le changement est en marche

Les mentalités évoluent et les choses changent progressivement depuis quelques années. Pour preuve, « les partenariats au niveau régional qui constituent une avancée pour le Bénin » estime Mariette MONTCHO. C’est un signal, poursuit-elle, de « la prise de conscience de tous les acteurs politiques, de la population, des leaders religieux et de toutes les couches de la société ».

Les stratégies en place ont contribué à des progrès significatifs. Elles ont permis un meilleur positionnement du Bénin en matière de santé de la reproduction et de la planification familiale. Cependant, des ajustements sont nécessaires pour suivre l’évolution des mentalités et des attentes. Ces efforts sont de différents ordres à en croire les panélistes et impliquent la participation de tous.

Les défis en ligne de mire

« D’après l’Enquête Démographique de Santé, le taux de prévalence d’utilisation des méthodes contraceptives au Bénin est passé de 12% à 14% depuis 2012 » renseigne Béniel AGOSSOU. Ce chiffre évoque l’équation significative à résoudre. Dans cet ordre d’idée, Mariette MONTCHO aborde « la nécessité de supprimer les inégalités qui persistent. Les approches aujourd’hui doivent être basées sur les droits humains. »

Par ailleurs, l’autre défi consiste à surmonter les barrières socio-culturelles et de renforcer les capacités des professionnels de santé. Ce renforcement de capacité garantirait la confidentialité, l’accès aux services ou le consentement des populations. Ces enjeux complexes nécessitent une approche globale et des collaborations entre différents acteurs pour y faire face de manière efficace.

 

De nouvelles approches prometteuses

Les panélistes convergent sur la nécessité d’adopter des approches axées sur les droits humains, l’accent étant mis sur l’autonomisation des femmes. L’approche intégrée a également été plébiscitée. Il faudrait une prise en compte holistique des questions, abordant les dimensions médicales, sociales et psychologiques.

Enfin, l’approche communautaire est considérée comme un levier efficace. Elle permet d’impliquer les communautés dans les actions et décisions relatives à la santé de la reproduction. Béniel AGOSSOU conclut : « La planification familiale doit répondre aux besoins de la communauté ».

Mariette MONTCHO souligne l’importance de documenter les résultats des travaux menés sur cette thématique, afin d’en mesurer l’impact et d’orienter les actions futures.

 

Hontongnon Yanick ZOUNTCHEGBE

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Suivez nous