Le secret que j’ai gardé : une grossesse sans rapport sexuel

Le secret que j’ai gardé : une grossesse sans rapport sexuel

Hello Social theCom ! Je préfère publier cette expérience en anonymat. C’est un phénomène dont on ne parle pas beaucoup mais qui existe sous nos cieux. J’ai eu une grossesse sans rapport sexuel.

Là où tout a commencé

J’étais en seconde à l’âge de 13 ans. J’avais un petit ami à cette époque. J’ai toujours émis un refus quand il s’agissait de faire vraiment l’amour et j’en allais parfois à le pincer quand il perd un peu le contrôle de ses désirs. Nous passions des moments d’intimité avec des attouchements mais jamais je ne le laissais me pénétrer et il respectait cela.

Il avait l’habitude de vite éjaculer quand on se touchait, et souvent il me prenait la main pour me faire toucher son sexe déjà mouillé. Le but était de me faire participer à ce moment de plaisir, j’étais encore trop timide à l’époque. Je n’avais pas trop le choix d’autant que mon petit ami devait satisfaire ses besoins physiologiques. Des semaines plus tard, je suis tombée malade.

Un simple palu me suis-je dis !

Je commencé à me sentir bizarre. Je ressens de la fatigue, des nausées et des vomissements. Nous avons tous cru que c’était un simple palu. Maman a soupçonné une grossesse. Je n’y croyais pas puisque je n’ai jamais été pénétrée par mon concubin. Pour moi, j’étais toujours vierge. En vrai, j’étais enceinte sans avoir eu de rapport sexuel.

J’ignorais tout du sexe à ce moment-là. Tout ce que je savais est que si je me faisais pénétrer, j’allais tomber grosse. Après l’annonce de la grossesse, ce fût le premier événement dont j’ai accablé ma pauvre maman. J’étais trop jeune et je n’avais pas un corps capable de porter un bébé. Alors ma mère a dû prendre une dure décision. Et cette décision, tu peux la deviner.

Un début de dépression énorme

Ma mère ne m’a pas cru. En plus de supporter la surprise d’être enceinte sans rapport sexuel, je devais aussi supporter le regard accusateur de ma maman. Avec maman ça a toujours été tendu après cela. Elle n’arrivait plus à me sentir ou me voir dans son champ de vision. Cela a duré environ un mois ou deux. Comme tu peux l’imaginer, j’en ai souffert énormément.

J’ai eu des mois de dépression sévère. J’ignorais même que j’en souffrais avant que les idées de suicides ne m’effleurent l’esprit. J’avoue qu’après quelques mois, la tension est redescendue mais dans ma tête j’étais toujours trop sale et pas digne de ma mère. Je devais assumer tout ce poids en étant très jeune. Ce n’était pas du tout chose aisée pour moi.

Le retour à la normale

Maman, célibataire, est enseignante et se débrouillait pour qu’on soit toujours en bonne forme. Des années plus tard j’étais à l’université et je lui écris un jour, un message qui me valut la réponse suivante « Parle-moi ma fille, dit moi tout ce que tu as sur le cœur et toutes ces choses que je n’ai pas pris le temps de comprendre à ce moment-là ». C’était la main tendue salvatrice pour moi.

Je lui ai expliqué l’épisode de la grossesse, comment il a été possible que je tombe enceinte alors que je n’avais pas eu de pénétration. Elle comprit et s’excusa. Après cela on se rapprocha plus et en vrai je ne lui en ai pas trop voulu pour sa réaction. Je comprenais et vivais son quotidien. J’ai conscience des peines de maman à nous gérer. Mon rêve aujourd’hui est de la rendre plus heureuse qu’elle ne l’a été

Mon conseil à mes sœurs

Il est normal que vous ayez envie de satisfaire les désirs de votre petit ami. Quand vous faites le choix d’être vierge, cela est d’autant plus compliqué. Les petits moments de plaisir comptent aussi. Je vous conseillerai d’y aller mais avec beaucoup de précaution. Je n’ai jamais pensé tomber enceinte malgré que je sois restée très prudente.

Aux parents, je voudrais vous demander de toujours écouter les enfants. Sur le coup, la colère survient sans prévenir. Mais je vous demande humblement de prendre le temps d’écouter l’enfant. De plus, parler souvent de sexe avec vos enfants lui permettra d’être moins naïve. Si j’avais été informée un peu plus tôt, je n’en serai pas là.

Espérant que mon message touche le maximum de personnes, j’espère avoir été utile pour au moins une personne !

 

Anonyme

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Suivez nous