Le cancer de sein est aussi une affaire d’homme

Le cancer de sein est aussi une affaire d’homme

Le cancer de sein est généralement associé à la gent féminine. Cependant, une faible proportion de personnes sait que les hommes sont aussi exposés à cette maladie. Il est vrai que les pronostics sont faibles et que le pourcentage d’hommes atteints est restreint. Toutefois cela constitue une réalité à ne pas négliger.

Les facteurs de risques

Chez l’homme, le cancer du sein est rare. Il représente environ 1% peu importe les cas de cancer de sein existants. Les études scientifiques n’ont pas identifié des causes exhaustives de ce mal chez les hommes. Cependant il est connu que le risque d’avoir un cancer de sein évolue avec l’âge. Il est plus diagnostiqué chez les personnes de plus de 60 ans. De surcroît, cela peut être lié à des antécédents familiaux du cancer du sein.

Le syndrome de Klinefelter, trouble génétique très rare est aussi l’un des facteurs de risque pour la maladie. Un homme atteint du syndrome a un taux faible d’androgène et un taux d’œstrogène élevé. Ces deux variables facilitent l’avènement du cancer de sein chez l’homme. En supplément à ces facteurs, il y a également l’état du foie qui entre en ligne de compte. Un foie attaqué par la cirrhose (maladie souvent causée par une consommation excessive d’alcool ou une hépatite) est en proie à un cancer.

Comment reconnaitre un cancer de sein chez l’homme ?

Les symptômes du cancer du sein chez l’homme sont proches de ceux développés chez la femme. Il peut s’agir d’une masse ou une bosse dans la poitrine, un changement de la peau, une douleur à la poitrine et même un écoulement du mamelon. Les chercheurs ont déduit que la présence d’une masse s’avère le symptôme le plus courant. Une étude publiée dans le Journal of Clinical Oncology révèle que 44% des tumeurs étaient des carcinomes canalaires invasifs.

En cas de douleur à la poitrine sans apparition d’une masse, il est possible que cela soit un cancer de sein. De plus, lorsque les cellules cancéreuses se multiplient et envahissent les tissus environnants, la poitrine est susceptible de se gonfler. L’écoulement de liquide par le mamelon (généralement du sang) peut également présager d’un cancer. Dans un cas ou dans l’autre il est important d’en parler à quelqu’un.

Les traitements éventuels

Les cas de cancer de sein du sein chez l’homme sont uniques et requièrent un traitement personnalisé. Cela dépend du stade et du type du cancer dont il est question. Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Oncology, la chirurgie est un traitement efficace du cancer. Elle permet de retirer la tumeur et les autres tissus appelés marges.

Outre cette option, dans une étude dans American Cancer Society, il est prouvé que la radiothérapie améliore le taux de survie chez les hommes atteints du cancer. Elle consiste à détruire les cellules cancéreuses à partir de rayonnements. La chimiothérapie est la méthode médicamenteuse contre le cancer. Ces médicaments bloquent les hormones qui facilitent le développement des cellules du cancer. L’hormonothérapie proposée par une étude dans le Bristish Journal of Cancer permet aussi de guérir ce mal.

Même si cela est en faible proportion les hommes sont aussi exposés au cancer de sein. Dès l’apparition des symptômes cités, il est recommandé de se rapprocher d’un médecin qui décide ensuite du traitement approprié selon le type et le stade du cancer.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Suivez nous