Lutte contre les VBG au Bénin : L’ONG Filles en Actions redynamise le cadre de concertation communale à Tori-Bossito

Lutte contre les VBG au Bénin : L’ONG Filles en Actions redynamise le cadre de concertation communale à Tori-Bossito

L’ONG Filles en Actions a lancé son année 2024 sur une note d’engagement renouvelé en matière de santé sexuelle et de lutte contre  les VBG au Bénin. L’activité s’est tenue en accord avec la commune de Tori-Bossito le Vendredi 09 février 2024 au sein de la mairie. Pour sa première réunion statutaire de l’année, le cadre de concertation communal a réuni ses membres. Le but visé est de définir les interventions prioritaires pour soutenir la santé reproductive des adolescents et des jeunes. Il s’agit également de renforcer les actions de prévention et de lutte contre les VBG au Bénin. La réunion a consacré l’installation de nouveaux membres au sein du cadre de concertation communale.

Utilité de la redynamisation du cadre de concertation

La redynamisation du cadre de concertation revêt une grande importance pour l’atteinte des objectifs fixés pour l’année 2024 du projet. Au cours de la phase pilote, l’ONG Filles en Actions a identifié des axes d’amélioration. Ces axes sont notamment l’insuffisance de ressources pour dynamiser et rendre opérationnel le cadre multi-acteurs SSR/VBG.

Malgré ces défis, le maire de la commune de Tori-Bossito Rogatien AKOUAKOU demeure optimiste quant à l’apport des nouveaux membres au sein de ce cadre. « Ces nouveaux acteurs clés de profils divers porteront avec vous la voix des jeunes et prendront une part active dans la mise en œuvre et l’évaluation des politiques et programmes qui engagent la santé des jeunes », a-t-il affirmé lors de son allocution.

Un bilan encourageant

Le projet « Nos droits-Notre vie » du mouvement Billi Now Now a amorcé sa phase pilote de janvier à juin 2023. L’ONG Filles en Actions s’est engagée dans la mobilisation de la jeunesse locale pour défendre les Droits Sexuels et de la Santé Reproductive des Adolescents et Jeunes (DSSRAJ).

Pour le lancement de la deuxième phase, les organisations membres du cadre de concertation ont dressé un bilan. Brian SOSSOU, présidente de Filles en Action, s’est chargée de le présenter lors de la réunion. Au total, 6 activités ont été menées pour renforcer la mobilisation politique et la formation des jeunes.

« 35 billis, qu’ils soient scolaires, non scolaires ou jeunes filles mères, issus de tous les arrondissements de Tori-Bossito, ont bénéficié des avantages du projet. En effet, ils peuvent désormais exprimer efficacement leurs besoins en matière de santé sexuelle et reproductive », a déclaré Brian SOSSOU.

Le chantier à bâtir pour 2024

Le chantier à venir pour l’année 2024 s’annonce pleines d’actions. Il comprendra des efforts concertés visant à autonomiser les adolescents et les jeunes, renforcer leur accès à des informations sur les DSSR, et créer une demande et une offre de services adéquates.

Parmi les activités prévues, on compte des formations sur les DSSRAJ, le suivi des bénéficiaires de programmes précédents, ainsi que des événements afin de sensibiliser la communauté autour des enjeux de santé sexuelle et reproductive des jeunes. Tout ceci, sans la mobilisation des ressources domestiques en faveur des DSSRAJ.

Ce chantier s’inscrit également dans une vision de renforcement de l’engagement communautaire et politique en faveur des DSSR. De plus, il est question de mettre en place des mécanismes pour la lutte contre les VBG au Bénin. L’objectif est de favoriser l’épanouissement et le bien-être des jeunes de Tori-Bossito.

Le plan pour le cadre de concertation

Pour l’année 2024, le cadre de concertation entends renforcer les infrastructures sociocommunautaires. En dehors de cela, le cadre voudrait promouvoir les aspects immatériels du bien-être social. Il s’agit notamment de mobiliser les ressources nécessaires pour mettre en œuvre des projets concrets qui répondent aux besoins de la communauté.

Pour l’atteinte des objectifs, il est prévu de tenir au moins quatre sessions du cadre au cours de l’année. De plus, des actions de sensibilisation seront développées pour informer et éduquer la population sur les enjeux sociaux et communautaires.

Enfin, des activités de renforcement des capacités des acteurs de proximité seront mises en place. L’objectif étant de garantir une implication efficace et durable dans la réalisation des objectifs du cadre de concertation.

Hontongnon Yanick ZOUNTCHEGBE

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Suivez nous